Une inconnue

Une nuit d’insomnie, comme toutes les nuits. Rien, à priori, de perturbant, les longues nuits silencieuses à veiller le sommeil des autres ne sont que question d’organisation, la petite lampe, les bouquins jonchant le lit parmi lesquels je choisis celui qui m’emmènera au matin, la radio, les clopes et les pensées. Pourtant, là, rien n’a…

Proust

-Où rangez-vous Proust, lançai-je au tenancier de l’épicerie de nuit. Étincelle dans l’œil jusqu’alors hagard du vieillard répandu derrière son comptoir. -Jeune homme, Proust est rangé aux oubliettes, ici, vous n’en trouverez point. Sachez que la littérature dont je me nourrissais m’a affamé. Je fus libraire, aujourd’hui je remplis des panses et lamine des pancréas…