Tous pendus!

Tous pendus. Oui, je les ai tous pendus ! Non sans mal, mais j’y suis arrivé. Mes bras et mes mains sont lacérés. Je m’en fiche, ça guérira vite. Je ne porterai que des longues manches ces prochains jours, pour ne pas éveiller les soupçons. Et puis, j’irai tailler les rosiers s’il le faut. C’est pas…