Le diable au coeur

Il y a soixante ans, elle arrive sur terre. Désirée, d’une famille de trois enfants, elle est la dernière. Terminologie d’une première naissance, non contrôlée, arrivée du pêché de l’amour (peut-être), hors mariage, additionnée d’une disparition d’embryon au centre, elle vient au monde, résultat espéré, pour une grossesse de la mère en toute sérénité. Seule…

Eh! Puis un jour!!!

Eh! Puis un jour… d’automne, rongée par la tristesse, la lassitude, l’amertume, la déception, tu reprends le clavier pour jouer avec les mots et décrire tes maux. Cette masse de souffrance écrase tes vertèbres, tes articulations, te transforme en pachyderme bringuebalant, dodinant, peu reluisant, tellement pesant. Ton foie, tes organes crient de douleur. Tu navigues…

Un équinoxe dûment fêté

En ce vingt et un septembre deux mil vingt, veille du beau et juste milieu, du jour et de la nuit, par cette énergie particulière portée, un élan de gourmandise me guide à appuyer sur le sigle téléphone.  Je m’entends réserver une table pour deux personnes, la table numéro quarante, comme à l’accoutumée, question de confort…

Ouvre ton portail: un lundi festif !

À l’arrivée de la pleine lune, mes intuitions s’en trouvent renforcées. Quatre jours avant, je m’entends parler, à ma voisine de ma meilleure amie ANNE DE BEAUVALET de Lisieux en Normandie : «Eh dire, que notre dernière vue physique remonte à trois années déjà ! Je devais aller en Normandie fêter mon anniversaire et cause covidienne,   mon déplacement…

Mais où est-elle passée ?

AVIS D’ENLEVEMENT…AVIS DE RECHERCHE : elle est portée disparue depuis l’année deux mil ! Cette conquérante de la vie, épicurienne, audacieuse, transformant tout en réussite, telle une fée, positive attitude affichée en grand : cheffe d’entreprise, danseuse, joueuse, cycliste, skieuse, skippeuse de voilier, motarde, amante sensuelle, pilier de famille sur plusieurs générations, n’a plus donné signe de vie…

Un réveil d’été en Lot-et-Garonne

La fraîcheur de la nuit envolée, les rêves mal éveillés, une nuit sans grande qualité de repos, se voit terminée par une aube salvatrice. Se lever, poser un pied, mal assuré, se diriger vers la porte-fenêtre, la franchir et marcher d’un premier pas hésitant dans l’herbe jaunie par le soleil écrasant de l’été lot-et-garonnais. Je…