Je suis un omniscient – un être doté de la capacité d’être partout, en même temps, et de tout savoir. Cela vous donne peut-être une vague idée de ma large supériorité sur vous autres, êtres humains. Je m’adresse à vous en tant que narrateur, à travers cette personne aux capacités intellectuelles peu développées que vous appelez auteur et qui me sert de scribe, pour vous raconter l’histoire de mon grand frère, ce cher Justakirano, qui fut un héros pour nombre d’omniscients qui comme moi en ont assez du despotisme totalitaire de papa-Univers.

Vous devez tout d’abord savoir sur mon espèce, que nous sommes des êtres supérieurs, des dieux à vos yeux, mais que nous ne sommes pas dotés d’enveloppe physique. En théorie, au vu de notre capacité à prendre possession des êtres vivants possédant une conscience, cela ne devrait pas être un problème pour nous. Seulement, papa-Univers nous a formellement interdit d’utiliser ce pouvoir, sous prétexte qu’il est dégradant pour vous autres les êtres inférieurs à la conscience en voie de développement d’être possédés par un être supérieur.

Je n’ai jamais compris cette obsession qu’avait papa-Univers à vous surprotéger. Vous êtes après tout à peine en mesure de communiquer entre vous, et ces discussions résultent quatre-vingt dix pour cent du temps sur une guerre ou autre drame peu enviable. Justakirano avait le même point de vue sur la question. Frustré par l’interdiction formelle de notre père, il choisit de désobéir et d’apporter la connaissance à un peuple à peu près similaire au votre.

Il se rendit sur une petite planète cachée dans un recoin de l’univers – oui, l’univers a des recoins, mais ceci est une autre histoire – sur laquelle vivait un peuple doté de conscience. Justakirano choisit l’un de leurs dirigeants, celui qui, lui semblait-il, avait le plus de pouvoir, et prit possession de son corps. La planète, nommée Astiria, était alors dans un état de délabrement plus avancé encore que ne l’est la Terre actuellement. L’arrivée de mon frère au sein de ce peuple améliora considérablement les conditions de vie de ses habitants. Les guerres diminuèrent et l’usage exclusif d’énergies renouvelables et propres réduisit la pollution dans le monde entier.

Au bout d’une trentaine de vos années, pourtant, papa-Univers, parti inspecter ce recoin de lui-même, s’aperçut vite de la supercherie. Ce peuple autrefois si primitif était devenu le plus avancé de la galaxie, et leur chef suprême était bien trop intelligent pour n’être qu’un simple Astirien. Il se mit alors dans une colère noire, reconnaissant en ce dirigeant son fils rebelle, et lança alors un météore 4,63 fois plus gros que la planète sur Astiria.

Suite à ce désastre, plus jamais nous n’avons trouvé la moindre trace ni d’Astiria, ni de ses habitants, ni même de ce malheureux Justakirano. Tout avait disparu, réduit en cendres par papa, en seulement quelques-unes de vos secondes. Aucun omniscient n’essaya plus jamais de posséder un être physique doté de conscience. Si l’un des nôtres s’y risquait, papa-Univers détruirait la planète avant même que vous ne vous en aperceviez. Soyez donc rassurés, vous n’êtes pas possédés – pour l’instant en tout cas. Mais patience, le jour viendra où nous serons assez nombreux pour nous opposer à papa-Univers. Et ce jour-là, tremblez, humains inférieurs, car alors, plus rien ne vous protègera de notre conquête des corps.

PAR MORGIANOTERIS L’OMNISCIENT

Une réflexion sur “La conquête des omniscients

Répondre à Asicq Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s