La destinée d’une petite feuille

La nature recouvrait son doux manteau hivernal. Ses couleurs rougeoyantes dominaient toute la vallée. Les températures avaient fortement diminué. Du haut de ma branche, je m’accrochais fortement dès l’arrivée d’une bourrasque de vent.  A chaque précipitation, il fallait attendre patiemment le retour de l’accalmie.  Nous ne disposions d’aucun abri, aussi nous nous soutenions en silence.…

Sort à crédit

Comme je ne sais pas trop où je vais, j’ai choisi un lieu de villégiature provisoire. Un lieu qui ne porte pas à conséquence, un point de chute neutre. Moi et ma poussière, nous nous appuyons contre le mur de cet immeuble locatif qui sent le neuf. Avec le livre. Je suis venu quatre fois…

Eh! Puis un jour!!!

Eh! Puis un jour… d’automne, rongée par la tristesse, la lassitude, l’amertume, la déception, tu reprends le clavier pour jouer avec les mots et décrire tes maux. Cette masse de souffrance écrase tes vertèbres, tes articulations, te transforme en pachyderme bringuebalant, dodinant, peu reluisant, tellement pesant. Ton foie, tes organes crient de douleur. Tu navigues…

La houle

Je me demande ce qu’il m’est passé par la tête pour accepter ce rendez-vous. Normalement, la première rencontre, je la fixe dans un bar ou une discothèque à minuit. Ce type de rencontre me permet de passer une soirée détendue en compagnie d’amis et amies dans un restaurant, un cinéma ou autour d’un verre. Puis, comme un éclair…

Journée sans

Il pleut. L’arrivée sur Paris est chargée pour un dimanche matin, mais je m’en fous. Je vais déjeuner chez un ami près de Nation, au volant de ma voiture récemment achetée. Oh elle n’est pas neuve, certes, mais elle est parfaite. J’ai beau être une fervente partisane du respect de l’environnement et des transports en…

Un équinoxe dûment fêté

En ce vingt et un septembre deux mil vingt, veille du beau et juste milieu, du jour et de la nuit, par cette énergie particulière portée, un élan de gourmandise me guide à appuyer sur le sigle téléphone.  Je m’entends réserver une table pour deux personnes, la table numéro quarante, comme à l’accoutumée, question de confort…

Fin de règne

Comme tous les jours, je me suis levé ce matin vers six heures trente. Petit déjeuner pendant que mon chien va faire sa balade dans le jardin. Mon épouse n’a pas trop envie de me voir à la maison, alors, bien que retraité depuis près de vingt ans, comme tous les jours, je vais me…

Nessum dorma

La maison dort. Dans la cuisine, le poêle au charbon et Félix ronronnent côte à côte. Les cendres chaudes jettent une couverture d’ombres rouges sur le vieux matou.     Dans la salle à manger, l’horloge est éveillée. Dormirait-elle si, au lieu des heures, elle comptait les moutons ? Sa trotteuse se moque des heures tranquilles de…

Français de Dakar

Hé zut. A la bourre, encore ce matin. Tu parles d’un patron toi. Je serai à l’heure pour l’ouverture au public, pas de soucis de ce côté. Mais je n’aurai pas le temps de travailler sur cette pile de paperasse administrative qui me tend les bras. D’ailleurs je trouve qu’elle a grossi ces jours‑ci. Pas trop le…